Presses Universitaires de Vincennes

  • Six créateurs contemporains ont été choisis pour interroger les codes culturels, le politique et le religieux dans la danse indienne : Shantala Shivalingappa, Padmini Chettur, Bartabas, Pina Bausch, Carolyn Carlson et Ariane Mnouchkine.
    Partant de styles traditionnels de l'Inde, fondés sur l'idée d'un art total alliant musique, théâtre, poésie, danse, arts plastiques yoga, arts martiaux et arts numériques, plusieurs artistes font aujourd'hui le double choix du théâtre et de la danse contemporaines. Ainsi de Shantala Shivalingappa, Padmini Chettur, Bartabas, Pina Baush, ou encore de Carolyn Carlson et Ariane Mnouchkine. Six de leurs créations montrent ici comment un certain corpus littéraire indien se trouve détourné, fragmenté ou remplacé par des écritures éphémères avec projections d'images, calligraphies ou dessins tracés au sol. Elles témoignent aussi des interrogations que portent ces représentants du spectacle vivant sur les conditions d'émergence de leurs mouvements quotidiens et sur les limitations imposées en particulier au corps de la femme.

  • L'aparté dans le théâtre antique existe-t-il?? Les manuscrits l'ignorent, les contraintes matérielles et les conventions de ce théâtre (de plein air, le plus souvent masqué?; ni vraisemblable ni bienséant, mais codé et stylisé) semblent proscrire son usage.
    Pourtant, certains passages exigent un jeu de l'acteur qui marque un tel décrochage énonciatif. Mais ce jeu étant mal connu, nous abordons les apartés en cherchant en priorité dans le texte les bornes, formes et fonctions de leurs occurrences possibles, sans nous interdire une réflexion sur leur mise en scène?: l'épreuve du plateau fait l'objet d'un enregistrement présentant diverses solutions pour des extraits choisis.

  • De 1871 à 1936, des débuts de la IIIe République au Front populaire en passant par la « Belle Époque » et les « Années folles », les Folies-Bergère dominent le monde du music-hall parisien. Elles exploitent l'engouement pour les diversités anthropologiques, en mettant l'accent sur l'étrangeté et sur l'anormalité. On peut y applaudir des exhibitions de curiosités, telles que les femmes-canons, les hercules ou les géants, y découvrir des numéros « circassiens » ou redécouvrir la tradition des fêtes foraines avec la présence de femmes à barbe, de contorsionnistes et d'hommes-troncs. Les danseurs, qui deviennent une partie essentielle du spectacle à partir du début du xxe siècle, apportent à leur tour des pratiques nouvelles, étranges tout autant qu'étrangères.
    Dans ce couple antinomique de fascination et de dégoût se construit l'immense succès des Folies-Bergère et de leur revue à grand spectacle, que l'auteur analyse au prisme de l'attitude de la population vis-à-vis des formes variées de l'étrangeté.
    Nathalie Coutelet enseigne au département théâtre de l'université Paris 8. Spécialiste du spectacle populaire, elle a notamment publié Démocratisation du spectacle et idéal républicain (2011) et
    travaille sur l'histoire du spectacle et de la mise en scène au tournant du XIXe et du XXe siècle.

  • Un propos original et inédit sur la question du théâtre antique.
    Comment objets et autres éléments relevant de la mise en scène participent-ils pleinement à l'action dramatique dans le théâtre de l'Antiquité gréco-romaine ?
    En traitant de masques connus ou inédits, en s'intéressant de près aux vêtements-pièges, machines, cruches à eau, instruments de barbier, ou encore aux portes utilisés dans la tragédie, la comédie, le mime et la pantomime, les auteurs de ce volume collectif contribuent à porter un regard nouveau sur la scénographie des tragédies et comédies gréco-romaines.
    Auteurs étudiés : Eschyle, Sophocle, Euripide, Aristophane, Platon, Plaute.

  • Un livret d'opéra peut-il être étudié en excluant sa destination musicale et scénique ? Où se situe la frontière entre la littérature et la littérature-en-musique ?
    Ce collectif répond à cette problématique en parcourant l'histoire du livret d'opéra italien, des origines jusqu'à l'aube du vingtième siècle. Est ainsi montré comment, soumis aux méthodes d'analyse des livres d'auteurs, les libretti, et avec eux les librettistes, peuvent s'affirmer dans le champ de la littérature.

empty