• Chansons douces

    Sandrine Villers


    Le célibat dans tous ses états !

    Après avoir quitté l'homme auprès de qui elle s'ennuyait depuis plusieurs années, Delphine Rivière, séduisante chef d'entreprise de trente-neuf ans habitant Levallois-Perret, souhaite refaire sa vie. Comment, quand et avec qui ? Voilà tout le sujet du roman. Si quitter un homme qu'on n'aime plus est chose relativement aisée de nos jours, trouver celui que l'on va aimer, relève du parcours du combattant, alors que les moyens de rencontre ne se sont jamais autant multipliés. S'essayant au speed dating et autres blind dates, sites internet, dîners de célibataires, clubs pour solos, vacances pour adultes, et soirées entre filles, Delphine découvre tout un monde qu'elle ne connaissait pas avec ses codes, ses absurdités et ses imprévus, pour en devenir une experte chevronnée. Brossant avec humour, cruauté et tendresse, le tableau d'un phénomène de société en plein essor, l'auteur décortique les mécanismes de nos paradoxes, où constamment s'entrechoquent la quête de l'amour durable et l'attrait du zapping affectif, la dichotomie entre le réel et le virtuel, la solitude et la multitude.
    Construit comme une compilation de chansons douces internationales, ce livre est aussi et surtout un hymne à l'universalité de l'amour et à sa modernité toujours renouvelée.
    Sandrine Villers est maître de conférences à l'université de Paris 8 où elle enseigne la langue et la culture américaines. Elle a déjà fait paraître un essai, La Société américaine dans le théâtre de Tennessee Williams (2000), et deux romans : Au Paradis goûtu (Le Bord de l'eau, 2001) et New Orleans, Louisiana (2006).

  • La société américaine ne constitue pas un thème parmi d'autres dans le théâtre de Tenessee Williams. Elle en est la trame même. Sudiste et puritain, tout d'abord, le regard social du dramaturge est nourri de son environnement familial et culturel. Emergent également dans l'oeuvre williamsienne les grandes valeurs américaines telles que la démocratie, le capitalisme, le Melting Pot et le mythe de la frontière. Ses pièces mêlent commentaire social, sensibilité psychologique et poésie.

  • A cheval entre L'Etudiant de Philippe Labro et L'Auberge espagnole de Cédric Klapisch, New Orleans, Louisiana explore dans une langue poétique et décalée le parcours initiatique d'une jeune française partie vivre à New Orleans au début des années 1990. Ayant pour vocation de sensibiliser les lecteurs francophones à la société américaine et en particulier à la vie des étudiants aux Etats-Unis, ce roman, qui se déroule bien avant le drame de Katrina, fait revivre une Amérique où le jazz, les alligators, la torpeur et... les ouragans prennent une place de choix.

empty