Françoise Gillard

  • « La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s'étonna de l'autorité qui émanait d'une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l'obscurité. " On dirait une enfant ", pensa la première, "elle ressemble à une poupée", songea la seconde.
    Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire. »

    À travers l'histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d'une époque où l'on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s'expose et se vend, jusqu'au bonheur familial.

  • Roman épistolaire, roman de moeurs, roman d'analyse des comportements amoureux, Les Liaisons dangereuses est l'oeuvre de la pluralité. Les passions s'y déchaînent, laissant peu de place à l'amour, relayé par la vanité, le calcul et le brûlant désir. La conquête amoureuse est vécue comme une guerre qui déploie une stratégie et une tactique sans merci. Cette guerre, c'est la marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont qui la mènent, tout entiers voués au culte de la gloire et de la victoire amoureuse, choisissant pour victimes de leur perversité les plus purs et les plus innocents.

    Karin Viard et Thibault de Montalembert transmettent à merveille la perfidie et la cruauté cynique de la marquise de Merteuil et du vicomte de Valmont. Les dialogues s'enchaînent tel un duel, les répliques sont autant de missives empoisonnées. Un bouquet d'immenses talents font d'un chef-d'oeuvre de la littérature un authentique bijou.

  • Pendant un an, Annie Ernaux a tenu le journal de ses visites à l'hypermarché Auchan du centre commercial des Trois-Fontaines situé en région parisienne. « Voir pour écrire, c'est voir autrement », écrit-elle. On redécouvre en effet à ses côtés le monde de la grande surface. Loin de se résumer à la corvée des courses, celle-ci prend dans ce livre un autre visage : elle devient un grand rendez-vous humain, un véritable spectacle. Avec ce relevé libre de sensations et d'observations, l'hypermarché, espace familier où tout le monde ou presque se côtoie, atteint la dignité de sujet littéraire.

  • «Peu après la sortie de mon premier roman, "Le coeur cousu", une lectrice m'a raconté une coutume espagnole dont j'ignorais l'existence : dans la sierra andalouse où étaient nées ses aïeules, quand une femme sentait la mort venir, elle brodait un coussin en forme de coeur qu'elle bourrait de bouts de papier sur lesquels étaient écrits ses secrets. A sa mort, sa fille aînée en héritait avec l'interdiction absolue de l'ouvrir. J'ai métamorphosé cette lectrice en personnage.
    Lola vit seule au-dessus du bureau de poste où elle travaille, elle se dit comblée par son jardin. Dans son portefeuille, on ne trouve que des photos de ses fleurs et, dans sa chambre, trône une armoire de noces pleine des coeurs en tissu des femmes de sa lignée espagnole. Lola se demande si elle est faite de l'histoire familiale que ces coeurs interdits contiennent et dont elle ne sait rien. Sommes-nous écrits par ceux qui nous ont précédés?
    Il faudrait déchirer ces coeurs pour le savoir...»
    C. M.

  • Eugénie Grandet Nouv.

    Le père d'Eugénie Grandet a été tonnelier. Grâce à un sens aigu des affaires et une grande avarice, il a réussi à faire fortune en profitant des événements de cette époque instable. Autrefois maire de Saumur, il fait maintenant fructifier sa grande fortune tout en faisant croire à sa femme et à sa fille qu'ils ne sont pas bien riches. Les habitants de Saumur, plus au courant de la fortune du père Grandet, voient en sa fille Eugénie le plus beau parti de la ville et la courtisent donc ardemment.

  • Pendant la Guerre de Sécession, les quatre filles du Docteur March se retrouvent privées de leur père parti combattre aux côtés des Nordistes. Mme March et ses quatre filles doivent alors affronter les difficultés de la vie quotidienne et surtout la peur de ne plus jamais revoir le Dr. March. Malgré tout, c'est dans la joie et l'innocence que Meg, Jo, Beth et Amy vont découvrir ensemble les bonheurs et les déceptions de la vie. © Nathan (P)

empty