Maupassant

  • Lorsque son mari lui annonce qu'ils sont invités à un bal, Mathilde Loisel se désole : elle n'a ni bijoux ni robe pour l'occasion. Une amie vient à sa rescousse et lui prête un collier. Mathilde oublie, le temps d'une soirée, sa vie morne de femme d'employé. Mais de retour chez elle, la parure n'est plus à son cou. Pour remplacer le bijou égaré, les Loisel contractent une dette qu'ils mettront une vie entière à rembourser. Jusqu'au jour où Mathilde, rendue méconnaissable par les difficultés, croise son amie...

    La Parure est suivie de Aux champs, Le Papa de Simon, À cheval, Une famille, Mon oncle Jules, Le Donneur d'eau bénite, Adieu et La Rempailleuse.

  • Contient : LE PAPA DE SIMON o EN VOYAGE o AUX CHAMPS o LA CONFESSION o LE PÈRE o LE BAPTÊME o COCO o MADEMOISELLE PERLE o BOITELLE.

    Fonder un foyer, avoir un père, sauver leur frère ou leur soeur... Voilà à quoi rêvent les personnages de Maupassant, avant que la réalité ne vienne briser leurs innocentes espérances. Ils découvrent alors les lâchetés qui déchirent les familles, et la violence dont les enfants sont les premières victimes - quand ils n'en sont pas les premiers coupables.
    Dans les nouvelles rassemblées ici, l'enfance n'a rien d'un âge pur. Jalousie mortelle, cruauté froide, désespoir profond, mais aussi courage et détermination : ces sentiments brûlent très fort dans les coeurs les plus jeunes.
    />
    + Étude de l'oeuvre
    o questionnaires de lecture
    o microlectures

    + Groupements de textes
    o le malheur d'être orphelin
    o le rôle primordial de la servante
    o la religion au quotidien

    + La peinture réaliste.

  • Une vie

    Maupassant

    Une vie, le premier roman de Maupassant, raconte une vie parmi d'autres - n'importe laquelle, celle de n'importe qui, la vie. L'histoire banale d'une jeune fille qui, sortant du couvent, trouve l'amour, se marie et découvre la jouissance sexuelle, avant de s'apercevoir que son époux désire ailleurs, et de faire peu à peu le deuil de ses illusions... De la première à la dernière page de ce récit naturaliste exemplaire, Maupassant dévoile la profondeur sublime d'une existence ordinaire. Ainsi que l'écrit Annie Ernaux, Une vie est « un roman magnifique, d'une lucidité noire et d'une profonde compassion pour la condition humaine ».

  • Georges Duroy, dit Bel-Ami, est un jeune homme au physique avantageux. Le hasard d'une rencontre le met sur la voie de l'ascension sociale. Malgré sa vulgarité et son ignorance, cet arriviste parvient au sommet par l'intermédiaire de ses maîtresses et du journalisme. Cinq héroïnes vont tour à tour l'initier aux mystères du métier, aux secrets de la mondanité et lui assurer la réussite qu'il espère. Dans cette société parisienne en pleine expansion capitaliste et coloniale, que Maupassant dénonce avec force parce qu'il la connaît bien, les femmes éduquent, conseillent, oeuvrent dans l'ombre. La presse, la politique, la finance s'entremêlent. Mais derrière les combines politiques et financières, l'érotisme intéressé, la mort est là qui veille, et avec elle, l'angoisse que chacun porte au fond de lui-même.

  • Une vie

    Guy de Maupassant

    Alors elle songea ; elle se dit, désespérée jusqu'au fond de son âme : "Voilà donc ce qu'il appelle être sa femme ; c'est cela ! c'est cela !" Et elle resta longtemps ainsi, désolée, l'oeil errant sur les tapisseries du mur...
    Mais, comme Julien ne parlait plus, ne remuait plus, elle tourna lentement son regard vers lui, et elle s'apeçut qu'il dormait ! Il dormait, la bouche entrouverte, le visage calme ! Il dormait !

  • Chaque année, à l'automne, le baron des Ravots reçoit ses amis. Aux journées de chasse succèdent les dîners, couronnés par la traditionnelle cérémonie du "conte de la Bécasse". Réunis par les plaisirs de la table et du récit, les convives échangent des histoires, tableaux d'une France campagnarde où s'entremêlent humour tendre, mesquinerie et cruauté.
    Ironiques, pessimistes, et toujours remarquablement réalistes, les Contes de la bécasse renouent avec la prédilection de Maupassant pour les drames paysans acides et volontiers railleurs.
    Ce recueil rassemble La Bécasse, Ce cochon de Morin, La Folle, Pierrot, Menuet, La Peur, Farce normande, Les Sabots, La Rempailleuse, En mer, Un Normand, Le Testament, Aux champs, Un coq chanta, Un fils, Saint-Antoine et L'Aventure de Walter Schnaffs.
    o Objet d'étude : La fiction pour interroger le réel
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Misères et hypocrisies sociales.
    Classe de quatrième.

  • Tout les oppose. Alors que Jean est blond, calme, doux, de caractère égal, Pierre est noir, emporté, rancunier, exalté. Tant que rien n'ébranle l'équilibre familial, les deux frères mènent une vie apparemment paisible. Mais lorsqu'un ami de la famille lègue toute sa fortune à Jean, la jalousie que Pierre nourrit pour son frère cadet éclate au grand jour. Il enquête alors pour découvrir les raisons de cet incompréhensible héritage, au risque de sacrifier son bonheur...
    Célèbre tant pour son récit que pour sa préface conçue comme une réflexion sur le genre romanesque, ce roman naturaliste est une pièce maîtresse de l'oeuvre de Maupassant.

    o Objet d'étude : La fiction pour interroger le réel
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    /> o Prolongement : Pour aller plus loin à l'oral

    Classe de quatrième.

  • Ce livre numérique a fait l´objet d´une édition soignée pour garantir un confort de lecture optimal.



    Une maison tranquille, en bord de Seine. Son habitant vit une existence paisible, jusqu´au jour où d´étranges phénomènes se manifestent : des objets qui se brisent, de l´eau qui s´évapore, des provisions qui disparaissent... Un esprit semble avoir pris possession de la maison. Et bientôt, le narrateur est prisonnier, il ne peut plus sortir de chez lui. Oscillant entre la folie et la clairvoyance, il décide que cet esprit, qu´il a nommé le Horla, doit mourir.
    Nouvelle angoissante et terrible, Le Horla a été écrit par Maupassant vers la fin de sa vie, alors qu´il commençait à sombrer dans la folie.

  • Rouen, occupé par les Prussiens, durant la guerre de 1870. Des bourgeois tentent de fuir la ville en diligence. Parmi eux se trouve une prostituée, celle qu'on surnomme Boule de suif. Tous vont abuser de sa générosité et la forcer à céder au chantage sexuel d'un Prussien. Maupassant dresse ici un portrait inégalé de l'hypocrisie et de la lâcheté humaines. Il condamne sans appel la guerre et la classe dirigeante, paternaliste et profiteuse. Il nous communique toute sa tendresse pour une fille au grand coeur, symbole d'une résistance vouée à l'échec.

  • Peut-être parce qu'il la constatait dans sa famille et la pressentait en lui, peut-être aussi parce que l'époque est celle des grands aliénistes, de Charcot en particulier dont (quelques années avant Freud) il suivit assidûment les leçons à la Salpêtrière, Maupassant est le premier écrivain du siècle dernier à avoir abordé de front le problème de la folie, non comme un délire romantique mais en termes de clinique et de peur. Le Horla, c'est l'Autre, notre frère nocturne, le Double qui s'insinue en nous, nous caresse, nous épie, donne à chacun de nos gestes leur versant négatif et pervers.Notre Double, notre frère, mais aussi notre rival : l'extraterrestre dont la prochaine venue signifiera la fin du règne de l'homme. Le conte de la folie s'achève ainsi en cauchemar parapsychique et en roman d'anticipation.Nouvelles incluses : Le Horla, Amour, Le Trou, Le Marquis de Fumerol, Le Signe, Le Diable, Les Rois, Au bois, Une famille, Joseph, L'Auberge et Le Vagabond.

  • Ce livre numérique a fait l´objet d´une édition soignée pour garantir un confort de lecture optimal.

    Dans ce célèbre recueil de nouvelles de Maupassant, on trouve des criminels, des victimes, des mesquins, des cruels et bien d´autres personnages saisissants. Cet ensemble d´histoires délicieusement sombres regroupe par exemple « Un parricide », « Rose », « L´Aveu », « Tombouctou »...

    Ces contes ont été écrits par Maupassant vers la fin de sa vie, alors qu´il commençait à sombrer dans la folie.

  • La parure

    Guy de Maupassant

    Lorsque son mari lui annonce qu'ils sont invités à un bal, Mathilde Loisel se désole : elle n'a ni bijoux ni robe à porter. Une amie lui prête un collier, et Mathilde oublie, le temps d'une soirée, sa vie morne de femme d'employé. Mais de retour chez elle, la parure n'est plus à son cou.
    Pour remplacer et rendre le collier, les Loisel contractent une dette qu'ils mettront une vie entière à rembourser. Jusqu'au jour où Mathilde, rendue méconnaissable par les épreuves, croise son amie qui lui fait une terrible révélation...
    « Aux champs », « Le Papa de Simon », « À cheval », « Une famille », « Mon oncle Jules », « Le donneur d'eau bénite », « Adieu », « La rempailleuse » : dans les neuf nouvelles de ce recueil, Maupassant s'exerce au récit réaliste et à l'art de la chute.

    Illustration de couverture : Retour du bal, Alfred Roll, 1886. © Photo RMN-Grand Palais - G. Blot

  • Pendant sept ans, deux génies de la littérature, Flaubert et Maupassant, ont partagé une profonde amitié. Dans leur correspondance transparaît la bienveillance de l'aîné envers son cadet pour lequel il fut un véritable guide.Il existe une relation quasi filiale entre Flaubert et Maupassant. Le premier a 52 ans quand débute cette correspondance, le second 23 ans. Ils ne se quitteront plus jusqu'à la mort de Flaubert, en 1880. Ainsi, cette correspondance permet de suivre Flaubert dans les sept dernières années de sa vie et Maupassant dans ses sept premières années en littérature.
    Flaubert s'intéresse d'abord à lui parce qu'il est le neveu d'Alfred Le Poittevin, son ami d'enfance. De cette relation va naître une véritable amitié que traduit fidèlement ces lettres.
    Comme l'écrit la préfacière, " tous deux éprouvent du mépris pour la masse, l'esprit bourgeois, l'égalitarisme, le suffrage universel, la soutane ; et tous deux se délectent à la lecture des grands auteurs. La détestation de la médiocrité et l'amour de la littérature les réunissent ".
    Par certains côtés, Flaubert tient avec Maupassant le rôle que tenait George Sand avec lui, celui d'un " conseiller de vie " plus qu'un esthète. Cette correspondance est un morceau de vie partagé entre deux génies.

  • Que fait un petit-bourgeois parisien, célibataire, le dimanche en 1880? Désoeuvré, il s'ennuie. Aussi notre héros décide d'aller s'aérer à la campagne, dans cette banlieue parisienne encore assez méconnue des lecteurs, que peignent les impressionnistes, entre déjeuner sur l'herbe, bal populaire, partie de pêche et canotage. Tous les dimanches, ce sera pour lui une véritable expédition. Ignorant les codes qui régissent les loisirs dominicaux, le héros se condamne à être le dindon de la farce : il se perd en chemin, se soûle malgré lui, se fait moquer par les femmes... Chaque sortie dominicale le renforce dans son ridicule et dans sa solitude. Véritable petit roman-feuilleton, aussi drôle que Bouvard et Pécuchet, Les Dimanches d'un bourgeois de Paris sont une condamnation sans appel du conformisme, de ce bon sens qui confine à la bêtise, caractéristique du bourgeois au XIXe siècle.

    Ce volume contient également dix autres nouvelles ou chroniques journalistiques de Maupassant mettant en scène des petits-bourgeois célibataires ou des petits fonctionnaires, qui montrent combien ces figures obsèdent l'auteur ; trois chroniques qu'il consacre à Flaubert et Zola, ses maîtres ; et des textes de trois autres auteurs sur les mêmes thèmes : nouvelles de Huysmans, entrées du Dictionnaire des idées reçues de Flaubert, extraits de M. Prudhomme d'Henri Monnier, l'archétype du bourgeois ridicule.

  • Par une belle journée de printemps, depuis son jardin, un homme salue un superbe trois-mâts qui passe sur la Seine. Mais, rentré chez lui, il est saisi d'un étrange malaise. Bientôt surviennent des événements mystérieux. Chaque nuit, de l'eau disparaît sans raison de la carafe posée sur sa table de chevet et son sommeil est interrompu par un même cauchemar : il croit sentir une créature invisible se pencher sur son corps et aspirer sa vie...
    Confrontation avec l'invisible, expériences magnétiques, halluci-nations : dans ce recueil qui réunit six chefs-d'oeuvre de Maupassant, le cadre réaliste est sans cesse bouleversé par l'irruption du surnaturel et de la folie.

    Cahier photo papier/numérique.

    Illustration : Tofdru © Flammarion © Éditions Flammarion, 2014.

  • La Rempailleuse - Aux champs - Mon oncle Jules - Le Parapluie - La Parure
    Une misérable rempailleuse se prive sa vie entière pour laisser un héritage au pharmacien qu'elle aime en secret ; un couple de bourgeois « achète » le fils d'une famille de paysans ; une famille attend le retour d'un oncle parti faire fortune en Amérique ; un couple de citadins se déchire autour d'un parapluie ; un autre vit dans la misère pendant dix ans pour rembourser une parure perdue... Cinq nouvelles pour explorer les thèmes de prédilection de l'auteur qui a donné leurs lettres de noblesse au genre de la nouvelle et au courant réaliste !
    Notions littéraires : l'incipit, les personnages, le discours direct, la nouvelleHistoire des arts : les paysans en peinture au XIXe siècle, l'analyse d'une peinture, la photographieRepères élèves : frise historique et culturelle du XIXe siècle, lexique littéraire, notes de vocabulaire, méthode
    Oeuvre du rabat :  Une rue de Paris par temps de pluie en 1877 (également connu sous le titre de La place de l'Europe, temps de pluie), Gustave Caillebotte, 1877
     
     

  • 1870. Alors que l'armée française vient d'être vaincue par les Prussiens, une diligence fuit Rouen pour Dieppe. À son bord, de braves gens respectables, qui n'hésiteront pourtant pas à pousser une jeune femme patriote et généreuse dans les bras de l'ennemi...
    Les quatre nouvelles de ce recueil réunissent autant de femmes à la conduite héroïque. Pour Maupassant, leurs histoires sont l'occasion de dépeindre les travers des hommes en temps de guerre, avec un réalisme impitoyable et grinçant.

    + Étude de l'oeuvre
    o questionnaires de lecture
    o microlectures

    + Groupements de textes
    o la guerre en littérature
    o l'héroïsme au féminin

    + Histoire des arts
    o différentes adaptations de « Boule de suif » au cinéma
    o un livre, un film : La Chevauchée fantastique, de John Ford

    + Travaux d'écriture
    o inventez votre propre héroïne résistante
    o adaptez votre histoire en journal sur les réseaux sociaux.

    Ce volume contient : BOULE DE SUIF - MADEMOISELLE FIFI - LA MÈRE SAUVAGE - LE LIT 29.

  • Tout près d'une petite ville, les Tuvache et les Vallin, paysans tranquilles et pauvres, vivent côte à côte dans la plus grande harmonie, confondant même, à l'occasion, leurs enfants. Mais quand Mme d'Hubières, qui s'est prise d'affection pour les deux cadets, propose d'en « prendre » un pour l'élever dans l'opulence, rien ne va plus et l'amitié entre les deux ménages vacille.

  • Huit nouvelles réalistes, dans lesquelles Maupassant relate, avec une parfaite maîtrise du genre, des destins singuliers de femmes et d'enfants.
    Dans une édition enrichie de compléments pédagogiques, en lien avec le thème «  La fiction pour interroger le réel  » du programme de français en  4e.
     
    Les nouvelles
    o «  Le papa de Simon  »
    Simon, élevé par sa mère, est harcelé par ses camarades d'école parce qu'il ne connaît pas son père. o «  Aux champs  »
    Une jeune femme riche propose à un couple de paysans d'adopter un de leurs enfants en échange d'une rente mensuelle.
    o «  L'enfant  »
    Le soir de son mariage, un homme est appelé au chevet d'une ancienne maîtresse mourante qui  lui  confie leur enfant nouveau-né, dont il ignorait l'existence.
    o «  L'abandonné  »
    Une femme décide d'aller avec son ancien amant rendre visite à leur fils, qu'ils ont abandonné quarante ans plus tôt à une famille de paysans.
    o «  Mademoiselle Perle  »
    À Gaston venu fêter les rois chez les Chantal, M.  Chantal entreprend de raconter l'histoire de mademoiselle Perle et de révéler l'amour secret qui les lie.
    o «  La parure  »
    Pour se rendre à une soirée, Mathilde Loisel, épouse d'un modeste commis, emprunte à une de ses amies une rivière de diamants. Mais elle perd le bijou...
    o «  La dot  »
    Jeanne Cordier est amoureuse de Simon Lebrument, un jeune notaire. Après leur mariage, Simon emmène Jeanne à Paris, avec sa dot.
    o «  Rouerie  »
    Le comte de L..., ancien ministre, raconte comment il a été trompé par sa maîtresse Mme  Léon, moins riche que lui mais plus rusée.
     
    Les compléments pédagogiques
    o Des repères sur le contexte des nouvelles
    o Des notes qui éclairent la lecture
    o Des questionnaires accessibles
    o Les définitions des notions clés
    o Des visuels en couleurs
     
    Le dossier thématique  : «  Enfances volées  »
    Pour comprendre, à travers des exemplaires littéraires et artistiques, comment l'abandon, la misère ou l'exil peuvent abîmer l'enfance.
    Un dossier structuré en trois sections. Dans chacune, des documents (textes et iconographies) introduits et associés à des mini-questionnaires.
     
    Pour l'enseignant
    Sur www.editions-hatier.fr, dans la fiche article de l'ouvrage, un guide pédagogique en accès gratuit réservé.
      Extrait«  Berthe, sans dire un mot, saisit l'enfant, l'embrassa, l'étreignant contre elle  ; puis, relevant sur son mari ses yeux pleins de larmes  : [...] "Eh bien, nous l'élèverons, ce petit."  »
     

  • Est-ce sa moustache frisée ou sa fière allure d'ancien hussard? Toujours est-il que Georges Duroy, qui ressemble 'au mauvais sujet des romans populaires', plaît aux femmes et, grâce à elles, deviendra un homme qui compte. Quitte à mentir, à trahir, et à prendre bien peu soin de son entourage. Peut-on toutefois suivre son ascension sans dégoût? Oui, puisque, avec lui, nous pénétrons dans l'univers du journalisme et dans le monde de la politique, et que c'est passionnant.

    Au fil du roman :
    o 2 analyses de texte
    o 1 commentaire de texte

    Le dossier est composé de 8 chapitres :
    1 - Histoire littéraire : Entre réalisme et naturalisme, la synthèse romanesque de Maupassant
    2 - Guy de Maupassant et son temps
    3 - Présentation de Bel-Ami
    4 - Les mots importants de Bel-Ami (voilà ; conquête/maîtresse ; argent)
    5 - La grammaire
    6 - Groupement de textes : Regards de narrateurs sur un personnage en mutation
    Honoré de Balzac, Illusions perdues
    Jules et Edmond de Goncourt, Germinie Lacerteux
    Louis Aragon, Les Cloches de Bâle
    Annie Ernaux, La Place
    Texte d'opinion : Émile Zola, Le Roman expérimental
    7 - Prolongements artistiques et culturels
    8 - Exercices d'appropriation.

  • À partir de 1881, Guy de Maupassant se rend à plusieurs reprises au Maghreb pour le journal Le Gaulois. Il fait le récit des paysages, des villes et du désert, des moeurs et des cultures qu'il découvre... Il est avant tout un observateur curieux et avide de transmettre.

    Ces articles alternent avec une veine plus engagée, sous la signature "Un colon". Le ton se fait incisif, accablant l'ignorance de l'administration française. Face aux conflits générés par la colonisation, Maupassant condamne la violence de l'État et défend une position qui respecterait les colonisés, croyant une entente possible... tout en ayant conscience des cruautés et des absurdités de l'entreprise française : "C'est nous qui avons l'air de barbares au milieu de ces barbares, brutes il est vrai, mais qui sont chez eux."

    Guy de Maupassant (1850-1893) poursuit des études de droit, est mobilisé lors de la guerre de 1870 puis occupe des postes dans divers ministères avant de se consacrer à l'écriture. Sa vie est d'échanges avec les auteurs majeurs de son temps (Flaubert, Mallarmé, Huysmans...), de liaisons, de voyages qui l'aident à fuir ses troubles de santé et ses angoisses. Il est l'auteur, notamment, de Boule de Suif, Bel-ami, Le Horla. Il est interné à Passy en 1892 où il mourra des suites d'une syphilis.

  • Maison close où règne la vie réglée des habitués, lieu de débauche plein de bienséance bourgeoise, la maison Tellier est comme un deuxième foyer. Un jour, elle ferme "pour cause de première communion"... À la manière de Toulouse-Lautrec, Maupassant donne

  • Quel est cet être impalpable et mystérieux, cette présence tapie dans l'ombre, prête à bondir pour posséder sa proie ? Persuadé que quelque chose le guette, un homme relate dans son journal la traque insensée qu'il entreprend contre cette étrange créature. Et le lecteur assiste, impuissant, à son inexorable chute dans les abîmes de la folie...
    Inspiré des propres hallucinations de l'auteur en proie à la maladie, Le Horla manie avec un talent redoutable le doute, la démence et l'angoisse qui font de cette nouvelle un incontournable de la littérature fantastique.
    Le Horla est suivi de L'Héritage.
    o Objet d'étude : La fiction pour interroger le réel
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Étrangeté et folie dans les arts.
    Classe de quatrième.

  • «Elle se sentait noyée dans le mépris de ces gredins honnêtes...»

    1870, les Prussiens entrent dans Rouen. Fuyant la guerre, un drôle d'équipage s'entasse dans une diligence. Parmi les voyageurs se trouve Boule de Suif, dont le coeur est aussi généreux que les moeurs légères. Mais ce sont des armes bien faibles pour lutter contre le mépris de classe et les intérêts personnels...
    Aucun individu n'échappe à la critique de Maupassant. À travers chacune de ses nouvelles, l'auteur parvient à saisir, d'un simple trait, la cruauté, l'égoïsme et les fausses convenances qui président aux relations dans la société du XIXe siècle.

    Ce recueil rassemble Boule de Suif, La Parure, Le Lit 29, Rose, La Serre, Une soirée, Le Vengeur, L'Attente et La Dot.

    o Objet d'étude : Dénoncer les travers de la société
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Étude d'une adaptation télévisée (Boule de Suif, réalisée par Philippe Bérenger en 2011)

    Classe de troisième.

empty